« Prenez un musicien virtuose. Donnez lui une guitare bien reconnaissable. Ajoutez un son unique, une posture caractéristique, et une personnalité magnétique. Vous avez devant vous l’archétype du guitar hero, cette figure du guitariste de génie qui fait rêver tant d’amateurs de musique.
Il est vrai que les guitar heroes ont la peau dure. S’ils sont d’abord représentatifs d’une époque – la fin des années 1960, avec Jimi Hendrix, Eric Clapton (période Cream) et Alvin Lee en figure de proue de la folie Woodstock, ils sont toujours là, autour de nous, remplissant des salles, comme autant d’extraterrestres isolés du commun des mortels par leur virtuosité. Ils font l’objet d’un culte à part entière.
En effet, le surdoué Joe Bonamassa (guitariste depuis ses 4 ans) et l’écrasant, à tous les sens du terme, Popa Chubby, pour ne citer que ces deux là, sont plus actifs que jamais, et rencontrent un succès international (…) »

L’ETOFFE DES GUITAR HEROES // Article à retrouver en Page 7 // TRIP MAGAZINE N°25 – JANVIER 2016.

 

 

 

 

 

Publicités